Le sac des fans > Concerts

   
   
Camille et Seb Martel aux Bouffes du Nord
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 
       
 
   
 

 Nono  Mer Juil 08, 2009 5:11 am
 

et je vais louper ça...

Dernière édition par Nono le Mer Juil 08, 2009 3:10 pm; édité 1 fois
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 14 Sep 2008
Messages: 149
Localisation: Yvelines
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 fengap  Mer Juil 08, 2009 10:01 am
 

Ah les choeurs avaient répétés ??!!

Bon, tout d'abord merci AVA de m'avoir presque trouver une acheteuse, ça m'apprendra à n'arriver qu'une 1/2h à l'avance.
J'avoue avoir été plutôt mitigée sur ce concert. Je me suis un peu ennuyée par moment, c'était trop dépouillé sur la longueur. Après le taf réalisé sur la tournée de Music Hole et toute cette énergie, là ça m'a manqué. Je préfère nettement la diversité, l'alternance des passages intenses voire déchirées et la douceur qui s'en suit.
En fait, j'étais pas convaincue par l'accompagnement du seul Seb Martel. J'étais au 1er étage et parfois j'entendais à peine les accords de guitare. Globalement c'est loin d'être le meilleur concert de Camille que g vu, il m'a manqué la rage, une réelle nouveauté.

Cependant, j'ai bcp apprécié d'entendre certains morceaux quasiment jms entendus en live comme l'Homme déserté. Le passage guitare voix seule était superbe. Le début était intéressant, l'enchainement des morceaux avec une première version de Ta douleur inédite.
Le lieu a des allures d'église qui sied parfaitement au spectacle.

2ème round jeudi, je pense que j'apprécierais différemment ce concert même si plus ça va plus on devrait parler de représentation, car je reconnais que Camille me surprendra toujours à occuper l'espace scénique avec autant d'aisance qque soit le lieu.

Voici les choeurs et AVA la main dans le sac (quel jeu de mots) prenant la photo ci dessus.




 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 13 Juin 2005
Messages: 4905
   
     
_________________
# fengap.free.fr
# www.pavacla.org
-------------------------------------------------
un milliard de chinois, 2 degrés de séparation...
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 AVA  Mer Juil 08, 2009 10:16 am
 

Citation:
Ah les choeurs avaient répétés ??!! ::


Même formule qu'à la Ferme du Buisson, cf CR dans le topic en question

Citation:
Voici les choeurs et AVA la main dans le sac (quel jeu de mots) prenant la photo ci dessus.

En effet, la main dans le sac lol

Citation:
J'étais au 1er étage et parfois j'entendais à peine les accords de guitare.


ah mince ...
c'est fou parce qu'à l'inverse j'ai trouvé que c'était l'un des plus beaux concerts de Camille !
certes très différent au niveau de la formule, donc difficilement comparable, mais tout de même, il m'a particulièrement scotchée. (NB: de même que celui de la Ferme du Buisson)
 
LSDF's staff
 
 

Inscrit le: 01 Déc 2003
Messages: 2411
Localisation: Paris
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
   
 
   
 

 fengap  Mer Juil 08, 2009 10:26 am
 

je pourrais dire après celui de jeudi si mon impression est en partie due au fait que j'entendais très faiblement. back to the fosse on jeudi !
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 13 Juin 2005
Messages: 4905
   
     
_________________
# fengap.free.fr
# www.pavacla.org
-------------------------------------------------
un milliard de chinois, 2 degrés de séparation...
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 VinZ  Mer Juil 08, 2009 1:30 pm
 

AVA a écrit:
Ah bah bravo VinZ tss tss
(j'ai changé ton lien hein quand même)

rien ne m'échappe
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 13 Mai 2005
Messages: 5062
Localisation: Grenoble
   
     
_________________
Mon radio.blog
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
   
 
   
 

 AVA  Mer Juil 08, 2009 2:27 pm
 

CR sur Le-HibOO
 
LSDF's staff
 
 

Inscrit le: 01 Déc 2003
Messages: 2411
Localisation: Paris
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
   
 
   
 

 gogo  Mer Juil 08, 2009 3:23 pm
 

Hier soir démarrait la petite série de concerts de Camille seulement accompagnée d'un guitariste et d'elle même au piano pour le rappel dans le plus beau théâtre de Paris, les Bouffes du Nord.

Pourquoi tu m'appelles Peter Brook alors qu'j'm'appelle Peter Pan?

Ce soir c'est le plus beau théâtre, c'est le plus beau nord, c'est la plus belle planète, la plus belle planète, ce soir c'est la plus belle pop, c'est le plus beau roi, c'est le plus beau roi de la pop qu'on croyait pourtant immortel sur la plus belle planète, la plus belle planète

Camille a surtout mis l'accent sur son répertoire français mais avec pas mal d'inédits, de reprises de blues, de gospel, des carolls de Britten (qu'elle n'aurait pas du chanter allongée!), une chanson de JL Murat (dont elle était choriste sur ses albums il fut un temps!).

En tout cas comme d'hab ces derniers temps Camille commence le concert toute seule sur scène avec ces ressources personnelles pour s'accompagner qui ne sont ni des pets ni des rots (quoique ce dernier...).
Mais visiblement les choses les plus simples sont les meilleures. A genoux pour taper sur le sol de plusieurs manières, Camille est la meilleure avec Bobby McFerrin pour enchaîner des titres totalement seule sans que ça ne paraisse ni vide ni trop sobre.

Et vlan... ça doit être le vingtième concert de Camille auquel j'assiste (même plus) et elle m'a encore bluffée et surpris et d'une toute autre manière.
J'ai adoré les Canards sauvages où le guitariste changeait les harmonies à la fin ce qui change totalement la chanson jusqu'à la rendre méconnaissable même si la mélodie reste la même!
Camille assure à ce niveau: faire en sorte qu'une chanson soit la matière première pour constament la ré-arranger, la faire pousser...
C'est génial.

Ovation totale à la fin et quand les lumières se rallume, une partie des gens et partie mais une autre partie (les 3/4 de la salle quand-même) continuait à applaudir de plus en plus fort et en fait ça ne s'arrêtait pas pendant plus d'un quart d'heure (ce qui est très très très épuisant) et ça a marchait puisque 20 minutes après la fin du concert, Camille est revenue sur scène toute émue d'autant de succès. Elle était très surprise.
Elle a quand-même raler car elle voulait prendre une douche et elle a fait un final request génial, super beau en chantant 4 titres supplémentaire dont une très longue et très pure et si belle Demeure d'un ciel avec les choeurs dans la salle comme au Zénith, c'était ouf et génial.

Du coup j'y retourne ce soir!

Il est possible de choper des places devant!

Avant Madonna en playback ça fait du bien de voir Camille à voix nue plus vivante que personne!

Et un gros MERCI à AVA!!!
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 649
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 Olivier  Mer Juil 08, 2009 3:25 pm
 

je suis toujours sous le coup de l'émotion après le concert d'hier. Ca a commencé "intéressant"...un beau spectacle dans ce lieu étonnant...et puis crescendo...l'arrivée du piano...et l'incroyable ovation du public. Ca s'appelle un triomphe. Amplement mérité...
Une mention spéciale pour la poignante intprétation de Pâle septembre, celle de Sange's sweet, une chanson que je n'apprécie guère pourtant, un homme déserté, quand je marche, mon petit vieux et cette demeure d'un ciel qui ne me quitte plus depuis...tellement inattendue.
Ca change du Zénith!!¨
Le concertd'hir était pdigieusement émouvant, intense, intime.
Un contre-point au Zénith justement.
Et me revoilà fan de chez fans comme au sortir de mon premier concert des Blancs Manteaux!!!
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 19 Mar 2005
Messages: 2922
Localisation: Fontenay aux roses
   
     
_________________
Quand les cannibales sont à la diète, ils mangent des anorexiques.
Pierre Légaré
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 Balao  Mer Juil 08, 2009 5:00 pm
 

Merci Ava, Gogo et Olivier pour vos compte-rendus.
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 23 Déc 2008
Messages: 223
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 Balao  Jeu Juil 09, 2009 3:52 pm
 

Aucun témoignage de la soirée d'hier ???
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 23 Déc 2008
Messages: 223
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 silverdream  Jeu Juil 09, 2009 4:30 pm
 

J'étais présent hier au soir et j'ai passé un excellent moment.

C'est pas la première fois que je vois Camille sur scéne mais elle a encore réussi à me surprendre et à me toucher.

C'etait un moment à la fois magique et intense en émotions dans un cadre exceptionnel. Les chansons de MH prennent un tout autre sens. Home était vraiment très poignant tout comme sange's sweet où l'on découvre avec bonheur Camille s'accompagnant seule à la guitare. Toute la partie seule au piano était un moment d'exception avec entre autres un coup de coeur pour pâle septembre et mon petit vieux.

Le temps file même si l'on ne s'en rend pas compte et les lumières de la salle se rallument...Une nouvelle ovation et Camille nous revient pour une dernière chanson "au choix" et nous avons eu droit à Cats and dogs accompagné de Seb à la guitare. Un grand moment surtout pour les deux danseurs présents sur scène

Bravo et merci Camille
 
Newbie
 
 

Inscrit le: 27 Nov 2005
Messages: 11
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
   
 
   
 

 Balao  Ven Juil 10, 2009 1:33 am
 

Compte-rendu du concert du 7/07/2009 (écrit par AVA, c'est l'administratrice du SAC FES FANS, le forum quasi-officiel de Camille. Elle était assise sur un coussin devant nous (Isabelle et moi) pendant le concert du 9/07.)

C’est Luciole qui a ouvert la soirée, accompagnée de son guitariste, Benoît Guivarch. Le public a suivi avec attention les mots parlés / chantés distillés par la jeune « protégée de Camille» et semblait très réceptif, n’hésitant pas à participer dès que l’occasion se présentait.
Luciole avait l’air émerveillé par le lieu et l’accueil reçu, et cela rendait son set d’autant plus touchant. Comme souvent, elle a terminé par l’efficace Perpendiculaire, où sa voix mêlée à celle de Benoît a achevé de conquérir la salle, qui les ont applaudis chaleureusement.


Note de Bal' : J'ai particulièrement aimé la première chanson qu'elle chante complètement dans le noir. J'ai aussi été très ému par la chanson "Le Coeur en miettes", chanson entièrement a capella. J'ai apprécié la loufoquerie de la chanson "Perpendiculaire" qui a mis beaucoup d'ambiance dans le public (les gens tapaient des mains, ce qui ne convenait pas à ce genre de prestation intimiste car ça couvrait la voix de Luciole.) Les paroles de "Perpendiculaire" : "J'te perpendiculaire et tu m'horizontales, je t'amazone, tu m'amadoues, j'te bouffe du Nord... (très drôle).

J'ai aimé qu'elle ait chanté simplement accompagnée d'un guitariste, ce qui est tout à fait différent des arrangements de son album qui sont, me semble-t-il plus "urbain", avec des boîtes à rythme. J'ai aussi aimé sa décontraction entre les chansons, le fait qu'elle réagisse vraiment avec le public.

Elle m'a beaucoup fait penser à Camille (dont elle est d'ailleurs la "petite protégée", puisqu'elle a fait sa première partie sur plusieurs dates de sa tournée.), surtout dans sa façon de chanter a capella. Elle m'a aussi fait penser à Emily Loizeau. Bref, c'est une artiste à suivre.)

Il y a des concerts qui sont à couper le souffle, et autant le dire d’emblée celui de Camille hier soir était de ceux-là.


Note de Bal' : C'était l'un des plus beaux concerts de ma vie. Mardi, je suis resorti de la salle littéralement sans voix. Littéralement incapable de parler tellement j'étais submergé par l'émotion. J'avais vraiment l'impression d'avoir vécu un moment religieux, très intense.

Camille a commencé le concert seule, avec une introduction théâtrale et une série de chansons a capella, parmi lesquelles elle glissera un discret hommage à Michael Jackson dans les paroles improvisées de Planète : « C’est la plus belle porte, la plus belle chapelle, c’est le plus beau roi de la pop que l’on croyait immortel…».

Note de Bal' : Elle a également commencé son concert par un magnifique hommage à Pina Bausch, en exécutant une magnifique danse de style moderne (ou contemporaine) (plus courte le 9/07 que le 7). "La plus belle Planète" est toujours une chanson que Camille improvise sur scène : au Zénith en novembre, elle a dit "C'est le plus beau président des Etats-Unis" (Obama venait d'être élu), hier, elle a dit "C'est le plus beau Bercy, c'est la plus belle Madonna. Merci d'être venus quand même.", ce qui a fait rire et applaudire la salle. ( c'est les plus belles Bouffes du Nord, c'est le plus beau Peter Brooks...)

Note de Bal' 2 : Elle a chanté Jolie Bruine (chanson qu'on retrouve sur l'édition collector du Fil. Elle a chanté (ou plutôt marmonné) Ta Douleur, en répétant plusieurs fois de suite "Qu'est-ce qu'elle veut cette connasse ?", ce qui n'a pas manqué de faire rire le public. Elle a chanté "L'Amour qui passe" de Jean-Louis Murat (dont elle a été choriste). C'est une chanson que j'ai découverte mardi (je n'aime pas beaucoup Murat) et que j'ai trouvée très fraîche. Je l'ai vraiment adorée... et la façon décontractée dont Camille la chante en faisant des percussions sur tout son corps. (percussions sur sa potrine, sur sa tête, sur ses épaules, sur son ventre, par terre, avec les pieds... tout au long de cette partie a capella.)


Seb Martel l’a ensuite rejointe sur scène avec sa guitare et le duo va ainsi réinterpréter le répertoire de Camille ainsi que de nombreuses reprises, dans cette formule « fragile» , dont nous avions avions pu entendre les prémices en avril dernier.


Note de Bal' : Donc Isa, tu avais raison. Elle a rôdé au Comedy Club, cette partie guitare/voix avec Seb Martel.

Cette première partie de concert a comporté beaucoup d’humour, et c’était particulièrement flagrant dans des chansons comme Au port, où Seb et Camille se sont envoyés les paroles comme une balle, avec une mise en scène amusante et où Camille singeait quelque peu les arrangements de la chanson originale en les réinterprétant en forçant le trait, ou encore Shake it and Break it où on l’a vue mimer les paroles de façon très physique.
La voix de Camille évolue d’un style à un autre sans difficulté, et deux chansons de Benjamin Britten viendront même ponctuer le set, dont That Yonge Child qu’elle a chantée allongée !



Note de Bal' : Seb Martel (guitare acoustique, léger accompagnement vocal) est venu à partir de Canards Sauvages. Home Is Where It Hurts était très sobre (contrairement à sa chorégraphie déchaînée habituelle) et avait un côté lugubre, lent voire solennel. Les deux chanson de Britten étaient magnifique, l'un des plus beaux moments du concert, très émouvant. Camille avait une voix d'une pureté exceptionnelle (comme dans les musiques de Bruno Coulais). Il faut absolument qu'elle enregistre un album de reprise de Britten. Sur "Shake it and Break it" de Charlie Patton (l'un des plus ancien bluesmen ayant été enregistré, avant même Robert Johnson), Camille yoddle (ce qui fait hurler de rire le public) puis elle joue au tennis avec Seb Martel. "Janine" est improvisée mais quand elle demande au public d'improviser de plus en plus vite, ça ne marche pas du tout, les gens n'ont pas envie de participer au départ puis c'est la cacophonie. Dommage. Le jeudi, il y a eu une blague avec Camille qui prend le pied de Seb et s'en sert d'un téléphone puis ce fut au tour de Seb de faire la même chose avec Camille, ce qui a complètement ruiné l'émotion du 2e Britten. "Paris" au piano, complètement différent du Zénith où elle le chantait a capella avec son choeur. "Ta Douleur" avec un choeur de volontaires (je suis monté sur scène mardi et jeudi. Jeudi d'ailleurs, il y avait Nosfell qui a fait les choeurs aussi.) et des percussions faite avec les jambes par le génial Clément et une autre personne (ils n'étaient là que sur cette chanson). "Quand je marche" in English please par Seb Martel (qui chante comme Damien, le protégé de Sébastien Tellier, de "l'Art du Disque", ce qui a fait rire le public.).

Note de Bal' 2 : Pour Sanges Sweet, Camille a joué de magnifiques arpèges de guitare (mais si au début il semblait qu'elle n'était très en ryhtme. Camille joue rarement de la guitare sur scène. J'ai adoré qu'elle ait joué le sublime "There Is a Light That Never Goes out" des Smiths (l'un des groupes préférés de VD) au milieu de Sanges Sweet.

Pour la seconde partie du concert, Camille a joué seule, laissant de côté les touches d’humour et la mise en scène originale pour se recentrer plus sobrement sur la musique. L’occasion de la voir pour la première fois sur scène à la guitare, pour une version de Sanges Sweet absolument magnifique. Les chansons suivantes seront piano/voix et permettront d’apprécier pleinement sa voix dans ce lieu à l’atmosphère si particulière. Un homme déserté, a ainsi pris une dimension d’autant plus poignante que ce morceau a été très peu joué en concert.
Voir Camille de façon aussi intimiste, après sa tournée Music Hole où ses concerts étaient de véritables performances, offrait une véritable relecture à sa musique. Si certains redécouvraient les textes, d’autres étaient emportés par sa voix ainsi sublimée, d’autres encore s’étonnaient amusés des facéties de la chanteuse. Et pour beaucoup, tout ça à la fois, admirativement attentifs.
Commencé a capella, c’est également ainsi que le concert s’est achevé, sur Quand je marche et ses paroles d’autant plus émouvantes que l’émotion de fin de concert était palpable, que ce soit sur scène ou dans la salle. Une dernière ovation et Camille quittera la scène après avoir longuement remercié le public.
Mais c’était sans compter sur la motivation d’une bonne partie de la salle qui est restée en place et a continué à applaudir avec force malgré les lumières rallumées. Un très très long rappel – j’ai rarement vu ça ! -, qui fera revenir Camille pour une dernière chanson qu’elle a laissée au choix du public. Quelqu’un a lancé Un jour mon prince viendra (qu’elle a chantée sur le dernier album de Laurent Korcia, NDLR) et Camille s’est exécutée dans une version plutôt humoristique mêlant les versions françaises et anglaises de la chanson.
Suivront ensuite Je ne suis pas ta chose enchaînée avec La demeure d’un ciel, pour laquelle Seb Martel a mis un long moment à retrouver les accords ! Le concert s’est donc fini sur cette très belle chanson, portée par les chœurs d’un public définitivement sous le charme.
Camille a d’ailleurs profité de ce rappel impromptu pour faire valider sa tenue de scène : « dites, pour demain, je garde la robe ou pas ?».
Ne change rien Camille, ne change rien.


Note de Bal' : Jeudi, le dernier rappel n'a pas vraiment été "au choix du public" car Camille avait l'air d'avoir très envie de jouer "Elle s'en va" (chanson écrite par son père Hervé Dalmais, "qui a 55 ans", précise Camille). De plus, elle a fait venir un pianiste et une danseuse sur scène (en plus de Seb Martel)

Note de Bal' 2 : A noter un "Mon petit vieux" revisité au piano et un Waves incroyable où Camille accroupie sur le piano à queue se met tantôt à caresser les cordes comme s'il s'agissait d'une guitare, tantôt à taper dessus violemment avec ses poings fermés comme s'il s'agissait d'un tambour. Un final de "Pâle Septembre" que Camille fait exprès de rendre complètement chaotique.

Note finale (impression générale) : très beau concert. Camille a su complètement se réinventer, réinventer ses chansons de façon fragile, spectacle d'une artiste qui se donne totalement et mêle chant, danse, percussion, piano, guitare, humour, a capella...
La complexité avec Seb Martel est totale. Camille semble beaucoup l'aimer, c'est même troublant. "Je dédie ce spectacle à Anita Martel, la petite de Seb, qui vient de naître." Nous voilà rassurés, ils ne sont qu'amis.

http://www.le-hiboo.com/15284-festival-fragile-camille-luciole-aux-bou ffes-du-nord
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 23 Déc 2008
Messages: 223
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 AVA  Ven Juil 10, 2009 8:30 am
 

Petite rectif : "Paris" n'a pas été jouée au piano, mais en guitare /voix

Sinon le pianiste sur "Elle s'en va" et qui était également là pour "Ta douleur" aux percus, n'était autre qu'Albin de La Simone
Et d'ailleurs je ne sais pas ce que rendaient les chœurs vus de la salle, mais ça a démarré un peu cahotiquement car Camille a un peu zappé de montrer le truc à répéter et que Nosfell est partis dans de tels aigus qu'il a vite fallu réajuster lol

Dans l'ensemble, le concert était très proche de celui du mardi, avec quelques exceptions près sus-mentionnées, ainsi qu'un moment entre rappels finaux où Seb et Camille ont remercié de nombreuses personnes.
Mais cette similitude soulignée est loin d'être un reproche puisque c'était tout aussi beau
 
LSDF's staff
 
 

Inscrit le: 01 Déc 2003
Messages: 2411
Localisation: Paris
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
   
 
   
 

 fengap  Ven Juil 10, 2009 9:56 am
 

Well, cette fois ci au rdc avec la "plèbe" et étant donné que c'était le dernier jour avec qques règlages apportés par rapport à mardi, j'ai trouvé le spectacleplus intense, plus maitrisé. J'ai noté des modifications au niveau des jeux de lumière, notamment sur "Shake it break it" qui rendait le ping pong entre Camille et Seb Martel plus marrant, (je l'avais trouvé un peu sans intérêt en tout cas pas très clair la première fois).
L'entrée de Camille avec la longue traine apportait quant à elle une grande élégance et une certaine majesté et déposée à l'arrière de la scène, on avait une impression de paysage qui donnait une profondeur à la scène. Elément important je trouve, car il y avait un jeu sur plusieurs plans de profondeur tout au long du spectacle.
La partie guitare/voix solo de la miss (même si je l'ai trouvé moins bien maitrisé musicalement que mardi) restera l'un de mes moments préférés de cette "représentation".
La partie au piano bien que superbe notamment sur "Mon petit vieux" m'a moins transportée que sur la dernière Cigale (c'est précis) et un "Pale Septembre" devenait mystique, intense, inoubliable, difficile de faire mieux (pour moi). Mais je pense que celà tient au fait, que j'ai bcp vu Camille en concert et donc les passages au piano (un grand classique maintenant) ce qui otait la surprise et l'émotion.
Ah j'ai oublié la presque rage sur "Waves" de Camille accroupie sur le piano, magnifique !

En tout cas, j'ai hate de la voir encore onduler son corps, sa voix et son esprit n'importe où, car comme à chaque concert, elle nous ("me" c'est sur) qu'elle est à l'aise et libre partout et l'essentiel est là pour moi.

Quand j'aurais le temps je posterais qques photos et qui sait un peu de son (si c'est pas trop pourri).
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 13 Juin 2005
Messages: 4905
   
     
_________________
# fengap.free.fr
# www.pavacla.org
-------------------------------------------------
un milliard de chinois, 2 degrés de séparation...
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
 
   
 

 Balao  Ven Juil 10, 2009 11:08 am
 

AVA a écrit:
Petite rectif : "Paris" n'a pas été jouée au piano, mais en guitare /voix

Sinon le pianiste sur "Elle s'en va" et qui était également là pour "Ta douleur" aux percus, n'était autre qu'Albin de La Simone


Désolé pour la petite erreur concernant Paris.

Je connais très bien Albin de la Simone, je l'ai déjà vu en concert mais hier soir, je ne l'ai pas reconnu car j'étais trop occupé à filmer.
 
Camillien(ne)
 
 

Inscrit le: 23 Déc 2008
Messages: 223
   
     
 
Répondre en citant Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
   
       
   
Camille et Seb Martel aux Bouffes du Nord
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Le sac des fans > Concerts

 
     
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet  
 
   
   
      Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum